Notre histoire

D’Main de Femmes a été mis sur pied en 1989 par un groupe de femmes qui souhaitaient offrir aux femmes de la région un lieu de rassemblement. Elles imaginaient un lieu où les femmes pourraient mettre en commun leurs forces pour apporter des changements dans la société et ainsi contribuer à améliorer les conditions de vie des femmes. Elles ont été très efficaces, elles ont su rassembler plein d’alliés, beaucoup de choses ont changé.

Les femmes qui participent aux activités du centre disent venir d’abord pour se renforcer elle-même. Se retrouver, entreprendre une démarche pour gagner de l’estime et de la confiance en soi, augmenter son sentiment de compétences et se recentrer. Ici, on se donne le droit d’être imparfaite, de comprendre ce qui nous arrive, pourquoi ça nous arrive et de retrouver des limites humaines.

Un centre de femmes est une initiative locale, créée et gérée par et pour les femmes de son milieu. L’approche y est clairement féministe; on reconnait que les femmes subissent une discrimination spécifique dans tous les domaines (socialisation, relations personnelles, marché du travail, monde politique, etc.) et on veut changer les choses!

Les femmes qui fréquentent les centres sont des participantes à part entière, non des clientes ou des consommatrices de services.

La vie d’un centre s’articule autour de trois volets : les services (référence, soutien individuel, accompagnement, etc.), les activités éducatives (café-rencontre, ateliers, groupes d’entraide, théâtre, journal, etc.) et les actions collectives pour l’égalité des femmes et la justice sociale (participation au conseil d’administration, manifestations, représentation auprès des élues et des instances locales et régionales, journée internationale des femmes, développement régional, sécurité des femmes, etc.).

Toutes les femmes y sont les bienvenues, sans exception. Qu’elles vivent ou non dans la pauvreté ou la violence, pour sortir de leur isolement et rencontrer d’autres femmes, pour réaliser un projet, pour faire face à un changement important (divorce, départ des enfants, etc.), qu’elles soient lesbiennes ou de communautés culturelles, jeunes ou moins jeunes, elles trouveront dans un centre de femmes un espace où tisser des solidarités.

Source : www.rcentres.qc.ca

Notre mission

Nous sommes une ressource communautaire destinée à améliorer les conditions de vie des femmes dans une perspective féministe. Nos mandats et objectifs sont les suivants :

Mandat Services
Accompagner les femmes dans les différentes étapes de leurs démarches en visant le développement de leur plein potentiel et de leur capacité d’agir.

Mandat Activités Éducatives
Informer, sensibiliser et conscientiser les femmes sur leurs droits et les enjeux sociaux, économiques et politiques qui les concernent.

Mandat Vie Associative
Favoriser l’accès des membres à la vie démocratique du centre en mettant en place des lieux d’implication permettant la reconnaissance et leur pouvoir d’agir et d’influence.

Mandat Actions Collectives
Mobiliser les femmes autour d’actions collectives dans le but de provoquer des changements sociaux.

Nos valeurs

Engagement

Vouloir mettre à contribution nos connaissances et compétences dans une cause qui nous tient à cœur et dans laquelle nous sommes prêtes à nous investir en donnant notre temps et en prenant position.

Solidarité

Lien de réciprocité qui pousse des personnes à s’entraider (dignité et intégrité).

Respect

Attitude de considération envers une personne, une chose ou une idée tout en préservant sa dignité et celle des autres.

Les travailleuses

Les membres

  • Claude Filion, présidente
  • Sylvie Trudel, vice-présidente
  • Micheline Fortier, trésorière
  • Julie Ouimet, secrétaire
  • Julie Prégent, administratrice
  • Ghislaine Bouchard, administratrice

Adhésion à la base d’unité de l’R des centres de femmes du Québec

Qu’est-ce qu’une base d’unité? Une base d’unité est un ensemble de valeurs qui cimentent les liens entre les centres de femmes. C’est le miroir dans lequel chaque centre se reconnait, en même temps que la base idéologique d’un mouvement où le centre participe, se solidarise, se mobilise.

Une base d’unité est dynamique. Son application peut évoluer au fil des ans. Cependant, chaque centre s’engage à en respecter les principes, dans toutes ses activités.

– Chaque centre membre de l’R adhère en principe et en pratique aux objectifs du Regroupement et à sa base d’unité. Conséquemment, les règlements généraux de chaque centre sont le reflet de la base d’unité.

Visitez le site Web de L’R des centres de femmes du Québec pour en apprendre plus.

À consulter

base-dunite-politique-2003.pdfRapport d’activités 2017-2018Rapport d’activités 2015-2016